Français   EnglishDeutsch

MILLESIME 2003


L'ANNE 2003 EN ALSACE

Janvier 2004


Après une année 2002 fraîche et exceptionnellement pluvieuse, 2003 restera dans les annales comme une année extrêmement sèche et caniculaire.

Cela a engendré une précocité record du vignoble alsacien, puisqu’il faut remonter à 1540 pour retrouver des conditions comparables.

L’année débuta par un hiver rigoureux avec de longues périodes de gel. Un mois de mars clément permit un débourrement précoce début avril. Malheureusement des gelées blanches causèrent des dégâts parfois importants dans nos parcelles les plus précoces (gewurztraminer, chardonnay).

En mai et juin l’on enregistra des températures exceptionnelles, ainsi la floraison se déroula parfaitement fin mai.

Puis tout l’été fut extrêmement chaud et sec. Les pluies furent quasiment inexistantes dans notre secteur, cependant un orage de grêle le 26 juin causa des dégâts allant jusqu’à 25% sur certaines de nos parcelles (principalement pinot blanc et pinot noir).

Certaines parcelles (jeunes vignes, terrains filtrants) ont souffert de la sécheresse et donc la récolte fut quasiment nulle.

Au domaine, les vendanges ont débuté le 1er septembre pour le crémant et le 4 septembre pour les autres vins. Excepté les gewurztraminer et les pinot gris de terroirs (récoltés début octobre), l’ensemble des parcelles ont été récoltées durant les trois premières semaines de septembre.

Tous les cépages présentaient de très bons degrés et un état sanitaire parfait. Très peu de botrytis n’a pu se développer, les hauts degrés ont été atteints principalement par passerillage.

La principale crainte dans ce type de millésime est le déséquilibre des moûts en acidité. Certes, après fermentation, les acidités ne sont pas tranchantes mais restent cependant bonnes et complétées gustativement par une structure tannique et une richesse en extrait sec particulièrement élevé (très peu de jus par rapport à la pulpe et la pellicule). On peut, en quelque sorte, dire que les tannins et l’extrait sec compensent la faiblesse des acides. Globalement les vins sont riches, denses, fruités et expressifs. Certains gewurztraminer et pinot noir sembles particulièrement réussis.

2003 sera certainement un millésime atypique, nous n’avons que très peu de références de comparaison dans les millésimes antérieurs. Attendons donc la fin de l’élevage et les mises en bouteilles pour en dire plus...


futs_nom.jpg
futs_felixet_pere.jpg
verre.jpg
pere_et_felix.jpg